Vallée de la Sèvre Niortaise

  •  

    Les cours d’eau ainsi que les nombreux canaux et fossés de la vallée de la Sèvre Niortaise sont tous classés en 2ème catégorie piscicole en Charente-Maritime.

     

    La Sèvre Niortaise

    Avec le fleuve Charente, la Sèvre Niortaise est le cours d’eau le plus réputé de la Charente-Maritime. Les potentialités de pêche y sont élevées.

    Ce fleuve côtier, long d’environ 159 km pour 40 à 50 m de large, prend sa source près de Sepvret dans les Deux-Sèvres, puis traverse Niort et irrigue le Marais Poitevin dont elle est la colonne vertébrale à travers un enchevêtrement de canaux, de conches et de fossés. Mitoyenne entre la Charente-Maritime, la Vendée et les Deux-Sèvres, elle délimite notre département sur 48 km avec de nombreuses sinuosités. Sa vallée se caractérise par l’omniprésence des marais mouillés ou desséchés. Tout au long de son cours frontalier, la Sèvre Niortaise arrose de petites communes et lieux-dits typiques du Marais Poitevin tels que La Ronde et La Croix-des-Mary, l’île de La Chatte, Pont du Sablon, Taugon et Les Combrands, l’île de Charrouin, l’île de La Carpe, Thairé-le-Fagnoux, Saint-Jean-de-Liversay, Marans et Charron. Ces localités sont toutes de bons coins de pêche. Le lieu-dit Le Corps de Garde, sur la commune de Charron, marque la transition entre le Domaine Public Fluvial et le Domaine Public Maritime où l’estuaire de la Sèvre Niortaise déroule ses larges méandres sur environ 11 km avant de rejoindre l'Océan Atlantique dans l'Anse de l'Aiguillon, en face de l'Ile de Ré. La Sèvre Niortaise est un axe de navigation de plaisance de Niort jusqu’à l’Océan.

    Fief de la culture maraîchine où la pêche traditionnelle a toujours régné en maîtresse absolue, la Sèvre Niortaise s’ouvre peu à peu à une nouvelle pratique : celle de la pêche sportive de la carpe et des poissons carnassiers dont le Silure en est le fleuron. Profond de 2 à 7 mètres en fonction des secteurs, le fleuve est très riche en petits et moyens cyprinidés tels que Gardons, Rotengles, Brèmes, Tanches ou Carassins. Il abrite une forte population de grosses Carpes et de poissons carnassiers : Silures, Sandres, Brochets, Black-Bass et Perches. Depuis une dizaine d’années, la Sèvre s’est forgée une solide réputation pour sa richesse en gros Silures dont certains atteignent les 2,50 m aujourd’hui. La proximité de l’estuaire permet la remontée de petits et grands poissons migrateurs tels que l’Anguille, le Mulet, la Plie, le Flet, la Lamproie Marine, la Grande Alose et l’Alose Feinte. Le fleuve, ainsi que la plupart de ses bras et affluents, permettent de pratiquer toutes les techniques de pêche avec succès tant les espèces piscicoles y sont variées et abondantes :  

    • Pêche des carnassiers, notamment du Sandre et du Silure
    • Pêche de la Carpe, notamment de nuit sur les 4 parcours autorisés à cet effet (plus de 12 km de linéaire cumulés)
    • Pêche des poissons blancs au coup ou au feeder
    • Pêche du Mulet à la cuiller
    • Pêche de l’Anguille au ver de marais ou « à la vermée »
    • Pêche des Ecrevisses de Louisiane à la balance ou à la ligne dans les fossés de marais
    • Pêche aux Engins et Filets sur les secteurs autorisés

    NB : les pêches de l’Alose Feinte, de la Grande Alose et de la Lamproie Marine sont interdites sur le bassin de la Sèvre Niortaise. 

    Il est vivement recommandé d’être titulaire d’une carte de pêche interfédérale pour pratiquer en toute légalité et tranquillité d’esprit sur la Vallée de la Sèvre Niortaise, compte tenu que le fleuve et un certain nombre de ses bras et affluents coulent sur 3 départements : 17, 85 et 79.   

    • Le lieu-dit Bazoin et son barrage-écluse (commune de La Ronde), situé aux confins de la Charente-Maritime, de la Vendée et des Deux-Sèvres, marque l’entrée de la Sèvre Niortaise sur les terres Charentaises. Ce site est une zone de confluence caractérisée par l’existence d’un nœud hydraulique dénommé « Le Nœud de Bazoin » : la Sèvre Niortaise y reçoit en rive gauche les eaux du Canal du Nouveau Béjou et du Vieux Béjou venant des Deux-Sèvres, puis celle du Canal du Mignon. 4 ouvrages sont présents sur cette zone particulière : 1 sur la Sèvre, 1 sur le Nouveau Béjou, 1 sur le Vieux Béjou et 1 sur le Canal du Mignon. Respectez les réserves de pêche en vigueur sur ces ouvrages et à proximité immédiate de ceux-ci.
    • La ville de Marans, qui a des allures de petit port côtier, marque souvent la transition entre les eaux douces et saumâtres (limite de salure des eaux). Elle est également située au cœur d’un grand complexe hydraulique composé de la Sèvre Niortaise, la Rivière du Moulin des Marais, le Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise, le Canal de Chasse, le Canal de Marans à La Rochelle et le Canal Maritime de Marans à la Mer. Haut-lieu de pêche, elle offre notamment :
    • Une cale de mise à l’eau (La Cale aux Chevaux) permettant de remonter le fleuve, située sur le bras de Sèvre menant au port de plaisance, juste en amont du Barrage-Ecluse du Carreau d’Or. Respectez la réserve de pêche en amont de cette écluse (150 m) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.
    • 1 parcours de pêche de 72 m pour les pêcheurs à mobilité réduite et handicapés, labellisé « Tourisme et Handicap » et situé sur le Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise. L’aménagement d’une cale de mise à l’eau permettant de remonter le fleuve est prévu sur ce canal en 2017.
    • 1 parcours de pêche « No-kill Carnassiers » de 885 m situé sur le Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise et le bras de Sèvre menant au port de plaisance. Les Black-Bass s’y tiennent bien en permanence et par temps de crues, Sandres et Perches s’y réfugient.
    • 2 parcours autorisés à la pêche de la Carpe de nuit dont 1 sur la Rivière du Moulin des Marais en rive droite (600 m) et 1 autre sur le Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise en rive gauche (350 m).

    NB 1 : Sur le Canal de Chasse, qui relie le Port de Marans au Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise, la pêche est interdite sur une distance de 150 m, du port vers le Canal de Dérivation (ouvrage compris).

    NB 2 : Sur le bras issu de la jonction entre la Rivière du Moulin des Marais et le Canal de Dérivation de la Sèvre à Marans, l’ouvrage des Portes Blanches marque la limite de salure des eaux. En aval de celui-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

    NB 3 : Sur le Canal Maritime de Marans à la Mer (ou Canal Maritime du Brault), la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Long de 5 km, ce canal de 40 m de large pour 5 m de profondeur démarre en aval de Marans, partant du bassin à flot, et débouche sur le lieu-dit « Les Ecluses du Brault » (commune de Charron), à 4 kilomètres de l’Estuaire de la Sèvre Niortaise. Il est un axe de transit des bateaux de plaisance.  

    Les bras de la Sèvre Niortaise

    La Rivière du Moulin des Marais, les Canaux de Dérivation de la Sèvre Niortaise et de Pomère, la Vieille Sèvre Niortaise et le Fossé du Loup sont tous des bras de Sèvre très réputés pour la pêche.

    • La Rivière du Moulin des Marais

    Long d’un peu plus de 2 km, ce cours d’eau de 45 m de large est un bras de Sèvre qui contourne en boucle la ville de Marans au nord-est. Classé dans le Domaine Public Fluvial, il rejoint le Canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise à la sortie de Marans. Ses berges sont abruptes et présentent des risques d’affouillement. La profondeur y est importante : 5 à 6 m. Quelques parcelles privées sont à signaler au bord du cours d’eau, notamment dans le Marais de la Proullière en rive droite. Très réputée pour les pêches de la Carpe, du Silure et du Sandre. Présence d’un parcours « Carpe de nuit » en aval du pont de la RN 137 et en rive droite. Le Barrage des Enfreneaux marque la limite de salure des eaux. En aval de celui-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Respectez l’interdiction de pêche en amont du barrage (50 m).

    • Le Canal de Dérivation de La Sèvre Niortaise

    Traversant Marans et long de 750 m environ, il est situé juste au-dessus du bras de Sèvre menant au port de plaisance, et au-dessous de la Rivière du Moulin des Marais. Classé dans le Domaine Public Fluvial, il est large de 25 m et sa profondeur tourne autour de 3 m en moyenne. Ses bords naturels ont été légèrement aménagés pour la détente et le tourisme vert, avec un village de vacances. Il est d’accès facile en véhicule sur ses deux rives. Réputé pour les pêches des poissons blancs au coup, du Mulet, de la Carpe, du Brochet, du Black-Bass et du Sandre. Présence d’un parcours « Carpe de nuit » en rive gauche, d’un parcours « No-Kill Carnassiers » et d’un parcours pour pêcheurs à mobilité réduite.  

    • Le Canal de Pomère

    Long de 5,5 km, ce grand canal de 45 m de large pour 6 à 7 m de profondeur est une dérivation de la Sèvre qui démarre peu après l’île de La Carpe, traverse l’île d’Elle (85) et finit sa course au nord-est de Marans. Classé dans le Domaine Public Fluvial, l’essentiel de son cours est situé en Vendée. Il entre en Charente-Maritime en amont du Pont Ferroviaire qui le surplombe, 200 m après avoir récupéré les eaux de la « Vieille Sèvre ». Très réputé pour la pêche du gros Silure et du Sandre. Pêche difficile par temps de crues en raison du fort courant. Le gros ver de marais (appelé « Bousou » dans le Marais Poitevin), manié ou présenté naturellement, donne de bons résultats par eaux « chargées ». Fort potentiel en grosses Perches et en Black-Bass au niveau du Pont Ferroviaire.

    • Les bras dits « La Vieille Sèvre »

    Domaine Public Fluvial. Les pêcheurs locaux dénomment « Vieille Sèvre » les bras correspondant au cours originel et naturel du fleuve. Sur presque tous leurs cours, ces bras délimitent la Vendée en rive droite et la Charente-Maritime en rive gauche. Ils sont relativement peu profonds et ponctués de nombreux méandres. La végétation aquatique, très présente en période estivale, offre de nombreuses caches aux poissons. Les fonds y sont plutôt vaseux. Ces bras servent de refuge aux poissons par temps de crues lorsque le courant est trop violent sur les canaux de Pomère et du Sablon ainsi que sur le Fossé du Loup. Ils sont bien peuplés en carnassiers, Carpes et poissons blancs. De l’aval vers l’amont, on en distingue 4 :

    • Le bras de contournement du Canal de Pomère : long de 6,8 km pour environ 30 m de large, il débute au niveau de la naissance du Canal de Pomère, peu après l’île de La Carpe, au lieu-dit La Grande Choletière. Il rejoint le Canal de Pomère juste avant le Pont Ferroviaire, aux portes de Marans. 2 à 3 de profondeur.
    • Le bras de contournement de l’île de La Carpe : Large de 30 à 35 m pour 700 m de long, il est très peu profond (1 m en moyenne) et non navigable (sauf moteur électrique).
    • Le bras de contournement de l’île de Charrouin: Situé à Taugon. Long de 4,2 km pour 40 à    45 m de large. Il est notamment réputé pour son bon potentiel en Brochet dans les environs du lieu-dit Les Combrands. Il contourne également le Canal du Sablon coulant en Vendée. Présence d’un parcours « Carpe de nuit » de 5,1 km en rive gauche, de l’aval de la confluence du Canal du Sablon jusqu’au fossé du lieu-dit Cigogne (situé sur le bras de contournement du Canal de Pomère). Profondeur : 1,5 m en moyenne.
    • Le bras de contournement de l’île de La Chatte : Large de 30 m pour 3,2 km de long, il contourne également le Fossé du Loup.
    • Le Fossé du Loup

    Domaine Public Fluvial. Contrairement à ce qu’indique son nom, il s’agit en réalité d’un bras de Sèvre Niortaise de 35 m de large, long d’environ 1 km et rectiligne, coulant au nord-est de Taugon. Sa prise d’eau débute 2,5 km en aval du pont de La Croix-des-Mary (commune de La Ronde) dans le Marais des Bourbons. Il rejoint la Sèvre Niortaise au lieu-dit La Cavalerie dans le Marais du Pain Perdu, 600 m avant le Pont du Sablon. Profond de 4 à 5 m. Poissons : Sandres, Brochets, Silures, Black-Bass, Perches, Gardons, Brèmes, Carpes et Anguilles. L’intégralité du Fossé du Loup est intégré à un parcours « Carpe de nuit » de 5,91 km en rive gauche, allant de la confluence amont avec l’île de la Chatte jusqu’au pont permettant l’accès à l’île de Charrouin. 

    Les canaux secondaires de la vallée de la Sèvre Niortaise

    • Le Canal de La Banche

    Long d’environ 26 km, ce cours d’eau du Domaine Privé a une largeur très variable : 5 à 25 m en fonction des lieux. Il démarre au lieu-dit La Tête-de-Boëre, peu après la limite départementale au nord de La Grève-sur-le-Mignon, passe au sud de Marans et rejoint enfin la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Sa profondeur varie de 1 à 3 m. Dans l’ensemble, ses rives sont encombrées. Il est alimenté par de nombreux petits canaux et fossés. Riche en Gardons, Brochets et Perches dans sa partie amont, jusqu’aux environs de Saint-Jean-de-Liversay. Bien peuplé en Sandres, Brèmes, Carassins et Carpes dans sa partie aval, aux alentours de Marans. Anguilles omniprésentes. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse de La Banche (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

    • Le Canal de La Brune

    Long d’environ 13 km, ce cours d’eau du Domaine Privé de 10 à 12 m de large démarre à la digue de Santenay (Commune de St-Jean-de-Liversay), sous l’appellation locale de « Fossé de 10 pieds ». Il prend le nom de Canal de La Brune en arrivant sur la commune de Marans vers le lieu-dit « Touche Ronde ». Il rejoint la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Profond de 1 à 2 m, ses caractéristiques sont assez similaires à celles du Canal de La Banche : Brochets et Gardons se plaisent davantage dans la partie amont, tandis que les Sandres, Carpes, Brèmes et Carassins dominent dans le cours aval du canal. Anguilles omniprésentes. Respectez la réserve de pêche      (50 m) en amont de l’Ecluse de La Brune (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

    • Le Canal des Boches

    Classé dans le Domaine Privé et situé au nord de Marans, ce canal de 6,65 km de long fait 20 m de large pour 3 à 4 m de profondeur. Réputé pour la pêche au coup (Brèmes, Carassins) et la pêche du Sandre. Riche en Carpes et Anguilles. La végétation aquatique y est dense l’été. De nombreuses petites parcelles privées sont à signaler au bord du cours d’eau, de même que des lots de pêche attribués aux pêcheurs aux engins et filets. La navigation y est interdite.

    • Le Contre-Bot de Vix

    Classé dans le Domaine Privé et situé au nord de Marans, ce canal de 22 km de long traverse le nord de la Charente-Maritime sur près de 7 km. Il fait 12 à 15 m de large pour 2 à 3 m de profondeur environ. Riche en Anguilles, Brèmes, Carassins, Carpes et Sandres. Quelques Silures de petites tailles. Végétation aquatique très développée l’été. Parcelles privées à signaler au bord du cours d’eau.

    • Le Canal de Vix

    Classé dans le Domaine Privé et situé au nord de Marans, ce canal de 25 km de long traverse le nord de la Charente-Maritime sur un peu plus de 8 km. Il rejoint la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Large de 8 à 15 m en fonction des lieux pour 1,5 à 2 m de profondeur. Riche en Anguilles, Brèmes, Carassins, Carpes et Sandres. Rives très encombrées.  

    NB : Les 3 derniers canaux ci-dessus coulent en parallèle les uns des autres. De la RN 137 en provenance de Marans, on traverse dans l’ordre : le Canal des Boches, le Contre-Bot de Vix et le Canal de Vix.

    • Le Canal du Marais Sauvage

    Domaine Privé. Long d’environ 8,5 km, il coule au nord de Marans et rejoint la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Environ 7 m de large. Démarre à la limite de la Charente-Maritime et de la Vendée. Peu profond (1 à 1,50 m). Riche en Brèmes, Carassins, Carpes, Anguilles et Sandres. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse du Marais Sauvage (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

    • Le Canal de Mouillepieds

    Domaine Privé. Long de 7,8 km dont 6,3 km en Charente-Maritime, il coule au nord-ouest de Marans et rejoint la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Il démarre en Vendée et sert de limite départementale sur 1,2 km. Ses caractéristiques sont très similaires à celles du Canal du Marais Sauvage : Large de 8 m environ. Peu profond (1 à 1,5 m). Riche en Brèmes, Carassins, Carpes, Anguilles et Sandres. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse de Mouillepieds (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

    • Le Canal des Cinq Abbées

    Domaine Privé. Long de 15 km, ce canal de 10 à 12 m de large coule en Charente-Maritime sur ses trois derniers kilomètres avant de rejoindre la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault. Au nord-ouest de Marans, son cours aval délimite la Vendée en rive droite et la Charente-Maritime en rive gauche. Il démarre à Vouillé-les-Marais (85), au niveau des Ecluses de La Boule d’Or sur la rivière Vendée. D’amont en aval, il porte respectivement les noms de Canal des Gressaudes, Canal de la Baisse, Route du Gain, Route du Bot et enfin Canal des Cinq Abbées. Profond de 2 à 3 m en Charente-Maritime, ses berges sont très encombrées par endroits. Riche en Brèmes, Carassins, Carpes, Anguilles, Black-Bass et Sandres.

    • Le Canal du Bot Courant et le Fossé des Bouillouses

    Cours d’eau de petits gabarits et peu profonds du Domaine Privé coulant sur la commune de Marans. Connectés à la Sèvre Niortaise. Accès limités. Peuplés de cyprinidés, de carnassiers et d’Anguilles, ces canaux servent de refuge aux poissons par temps de crues lorsque le courant est trop violent sur la Sèvre Niortaise.

    • Le Canal de la Brie

    Domaine Privé. Long de 8 km environ pour 3 à 7 m de large, il démarre dans les Marais de La Brie (lieu-dit La Basse-Brie) près d’Andilly et rejoint la Sèvre Niortaise au niveau de l’Anse du Brault, près de Charron. Il est peu profond (1 m en moyenne). Riche en Anguilles, Carassins, Carpes et Brèmes. Quelques Sandres. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse de La Brie (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Intrusion d’eau salée à signaler en amont de l’écluse l’été.

    • Le Canal de la Chaudière

    Domaine Privé. Canal d’environ 7,5 km de long coulant au sud de Charron, au nord-est d’Esnandes, au nord-ouest d’Andilly et au sud-ouest de Marans. Large de 6 à 8 m et profond d’environ 2 m, il est riche en Anguilles, Carpes, Carassins, Brèmes et Sandres. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse de La Chaudière (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Intrusion d’eau salée à signaler en amont de l’écluse l’été.

    • Le Fossé du Cravans

    Domaine Privé. Canal d’environ 3 km de long pour 5 à 8 m de large. Situé à proximité des Canaux de la Brie et de la Chaudière, au sud-est de Charron. Riche en Carpes, Carassins, Brèmes et Anguilles. Quelques Sandres. Respectez la réserve de pêche (50 m) en amont de l’Ecluse du Cravans (portes à flot) qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Intrusion d’eau salée à signaler en amont de l’écluse l’été.

    • Le Canal de la Pénissière

    Domaine Privé. Long de 3 km, il démarre aux lieux-dits Le Petit-Barbecanne et La Bonde au sud de Marans puis rejoint le Canal de La Brie. Large de 5 m. Peu profond (1 m en moyenne). Présence de Brèmes, Carassins, Carpes et Anguilles. Quelques Sandres. Végétation aquatique très dense par endroits l’été.   

    • Le Canal de Villedoux

    Domaine Privé. Long d’environ 8 km pour 5 à 7 m de large, il démarre aux Marais Guyot (nord-est de Villedoux) et rejoint la Baie de l’Aiguillon au nord d’Esnandes. Peu profond (1 m environ). Végétation aquatique très dense par endroits l’été. Riche en Carpes, Carassins, Brèmes et Anguilles. Quelques Sandres. Respectez la réserve de pêche en amont de l’Ecluse de Villedoux qui marque également la limite de salure des eaux. En aval de celle-ci, la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime. Intrusion d’eau salée à signaler en amont de l’écluse l’été.

    • L’Ancien Canal Antichar

    Domaine Privé. Long d’environ 7,5 km pour 20 à 25 m de large. Situé entre Esnandes et Saint-Ouen d’Aunis, en passant par le nord de Villedoux et le sud d’Andilly. Canal très particulier : Il a l’aspect d’une succession de petites pièces d’eau rectangulaires en forme de zigzag. Peu profond. Riche en Carpes, Carassins, Brèmes, Anguilles et Sandres. Nombreuses parcelles privées au bord du canal. Seules les parcelles appartenant aux communes de Villedoux, Esnandes, Saint-Ouen d’Aunis et Andilly sont accessibles. Végétation aquatique très dense par endroits l’été. Intrusion d’eau salée à signaler l’été sur la partie aval du canal.

    • Le Canal des Pères

    Domaine Privé. Large de 3 à 6 m, il démarre à l’ouest de Saint-Ouen d’Aunis, tout près du Canal de Marans à La Rochelle. Ce canal est assez atypique car il marque des sinuosités à l’instar d’une petite rivière. Riche en Anguilles, Carpes, Carassins, Rotengles et Perches. Quelques Sandres. Peu profond. Végétation aquatique très dense par endroits l’été. Après environ 3 km de parcours, il cède la place au Canal de Villedoux.

    • Le Canal des Vételles

    Domaine Privé. Coule au nord de St-Jean-de-Liversay. Long de 2,5 km, il relie le canal de ceinture longeant la Sèvre Niortaise au Canal de la Banche. Large de 5 m. Peu profond (1 m en moyenne). Présence de Brèmes, Carpes, Carassins, Anguilles et Sandres. Quelques Perches.

    • Le Canal du Frêne

    Domaine Privé. Coule entre Taugon et le lieu-dit Les Combrands. Long d’environ 5 km, il relie le canal de ceinture longeant la Sèvre Niortaise au Canal de la Banche. Large de 4 à 8 m. Peu profond (1 m en moyenne). Riche en Brèmes, Carassins, Carpes, Anguilles et Sandres.

    • Le Canal Marteau

    Domaine Privé. Coule au nord de Taugon. Long de 2 km, il relie le Canal du Frêne au Petit Canal de la Rabatière. 2 à 3 m de large. Peu profond (1 m en moyenne). Riche  en Brèmes, Carpes, Carassins, Anguilles et Sandres.

    • Le Petit Canal de La Rabatière

    Domaine Privé. Coule entre La Ronde et Taugon. Long de 5 km, il relie le canal de ceinture longeant la Sèvre Niortaise au Canal de la Banche. Large de 8 m. Peu profond (1 m en moyenne). Riche en Brèmes, Carassins, Carpes, Anguilles et Sandres.

    • Les Canaux de La Marquise et de La Baronne

    Domaine Privé. Coulent au sud-est de Marans et à l’est de Sérigny, dans le Marais Saint-Michel. Ils relient le Canal de La Brune au Canal du Curé. Peu profonds (1 m en moyenne). Larges de 2 à 3 m, 4 à 6 m par endroits. Longueur : 2 km pour le Canal de La Marquise, 3 km pour le Canal de La Baronne. Riches en Anguilles, Carpes, Carassins, Brèmes et Sandres. Quelques Brochets.

    • Le Canal du Parc

    Domaine Privé. Communique avec le Canal de La Banche. Coule au nord de Courçon d’Aunis et à l’est de Margot (commune de Saint-Cyr-du-Doret). Long de 3 km. Environ 5 m de large pour 1 à    1,5 m de profondeur. Carpes, Anguilles, Brèmes, Gardons, Carassins, Sandres et Brochets.

    • Le Canal de Caillaude

    Domaine Privé. Communique avec le Canal de La Banche. Coule à proximité de Chalogne (commune de La Ronde) dans le Marais de Boëre. Long de 2,5 km. Environ 4 à 5 m de large pour 1 à 1,5 m de profondeur. Carpes, Anguilles, Brèmes, Gardons, Carassins, Sandres et Brochets.

    • Le Canal des Vriandes

    Domaine Privé. Communique avec le Canal de La Banche. Coule à proximité de Chalogne (commune de La Ronde) dans le Marais de Boëre, à l’est et en parallèle du Canal de Caillaude. Long de 2,5 km. Environ 4 à 5 m de large pour 1 à 1,5 m de profondeur. Carpes, Anguilles, Brèmes, Gardons, Carassins, Sandres et Brochets.

    • Le Canal de Vergne

    Domaine Privé. Communique avec le Canal de La Banche. Coule à proximité de Chalogne (commune de La Ronde) dans le Marais de Boëre, à l’est et en parallèle du Canal des Vriandes. Long de 1,5 km. Environ 4 à 5 m de large pour 1 à 1,5 m de profondeur. Carpes, Anguilles, Brèmes, Gardons, Carassins, Sandres et Brochets.

     

     

    • Carte de pêche obligatoire

    • 4 lignes autorisées

    • Pêche du carnassier ouverte du 1er mai au dernier dimanche de janvier

    • Points réglementaires particuliers


    • Proximité de plusieurs département (85 et 79) sur ce cours d'eau ou ses affluents limitrophes de notre département. Mieux vaut disposer d'une carte de pêche réciprocitaire pour ne pas se trouver en infraction en cas de changement de département.

    • Pêche de l'alose feinte et de la grande alose interdites.

    • 4 parcours pêche de la carpe de nuit (de plus de 12 km de linéaires cumulés - voir rubrique parcours carpe de nuit sur la carte interactive).

    • 1 parcours no-Kill tous carnasiers de 1100 m sur le canal de dérivation de la Sèvre Niortaise et sur le bras de Sèvre menant au port de plaisance.

    • 1 parcours personne à mobilité réduite de 72 m de long avec 4 postes handicapés labellisés "Tourisme et handicap" sur le canal de Dérivation de la Sèvre Niortaise.

    • Le noeud hydraulique de Bazoin comprend 4 ouvrages (1 sur la Sèvre Niortaise, 1 sur le Nouveau Béjou, 1 sur le Vieux Béjou, 1 sur le canal du Mignon) Respecter les réserves présentes sur les ouvrages et à proximité immédiate de ceux-ci.

    • Sur le canal maritime de Marans à la mer (ou canal maritime du Brault), la pratique de la pêche est soumise à la réglementation maritime.

  • limites martiimes à Marans page 001

    En aval de ces ouvrages, vous êtes dans le domaine maritime.